s’il vous plaît examiner ces informations et cliquez à côté pour remplir le sondage

Chercheuse principale :
Mikelle Bryson-Campbell, Ph. D
mikelle.bryson.campbell@slwdb.org

Co-chercheuse :
Lynn Cooper, éducatrice en matière de douleur et conseillère en recherche, Alliance canadienne des victimes d’accidents et de maladies du travail

Enquêteur :
Bill Chedore, directeur national de l'Alliance canadienne des travailleurs accidentés

Nous aimerions vous inviter à participer à une étude de recherche intitulée : Exploration de l'impact de la pandémie de COVID-19 sur les travailleurs accidentés canadiens.

L'objectif de cette recherche est d'identifier l'impact de la pandémie de COVID-19 sur le statut professionnel des travailleurs accidentés, la douleur chronique, la gestion de la douleur et l'engagement social afin de comprendre ce qui est nécessaire pour mieux soutenir les travailleurs accidentés en cette période de grands changements.

Contexte et objectif 
En tant que travailleur accidenté au Canada, vous êtes invité à participer à cette étude. Nous pensons que vous pourrez nous éclairer sur l'impact de la pandémie de COVID-19 sur les travailleurs accidentés et sur les lacunes que vous avez pu constater. Nous vous invitons à répondre à l'enquête en ligne en cliquant sur le lien à la fin de ce document.

Nous vous demandons de lire cette lettre d'information et de consentement, et si vous acceptez de participer, veuillez cliquer sur le lien de l'enquête. En cliquant sur le lien ci-dessous, nous supposons que vous donnez votre consentement pour participer.

Conception de l'étude et procédures
Avant de répondre à l'enquête, nous vous demandons de lire la présente lettre d'information et de consentement et d’envoyer vos questions à mikelle.bryson.campbell@slwdb.org. Vous pouvez choisir de ne répondre à aucune des questions de l'enquête. Seules les données anonymes seront résumées et rapportées. Toute information permettant d'identifier les personnes concernées sera omise.

Qui peut être inclus dans cette étude ?
Les travailleurs accidentés au Canada
Les personnes de 18 ans et plus
Les participants doivent être capables de comprendre l'anglais ou le français
Les participants doivent avoir accès à un ordinateur, un téléphone portable, un iPad ou une tablette avec accès à Internet pour répondre à l'enquête

Risques et avantages
Le risque lié à la contrainte de temps nécessaire pour participer est minime. L'enquête devrait durer de 15 à 20 minutes. Il existe un risque que toute personne participant à l'enquête ressente une détresse émotionnelle en pensant à son expérience pendant la pandémie. Bien que la nature des questions de l'enquête soit peu invasive lorsque vous y répondez, vous êtes libre de ne pas répondre aux questions qui vous causent un stress ou un malaise excessif. Si vous ressentez un stress ou un malaise excessif, nous vous encourageons également à explorer les ressources et le soutien en ligne offerts par l'Association canadienne pour la santé mentale, https://cmha.ca/fr/document-category/mental-health.

Il n'y a pas d'avantage direct pour les participants. Il peut y avoir des avantages indirects pour les participants dans la mesure où ils contribuent à fournir des informations de base pour aider à développer la base de connaissances sur l'impact de la pandémie et à identifier les obstacles au travail et, éventuellement, le traitement de la douleur chronique qui peut être utilisé pour aider les travailleurs accidentés.

Participation volontaire et retrait de l’étude
La participation à cette étude est volontaire. Vous pouvez refuser d'y participer ou de répondre à des questions. En raison de la nature de la collecte des réponses une fois votre enquête soumise, les enquêtes individuelles ne peuvent pas être identifiées et donc, les enquêtes individuelles ne peuvent pas être supprimées de l'étude.
0 of 24 answered
 

T