Introduction

Dans le cadre des initiatives provinciales relevant de la Loi sur l’accessibilité pour les Manitobains, l'Office régional de la santé d’Entre-les-Lacs et de l’Est a pris l’engagement de viser un accès et une participation équitables pour toutes les personnes, peu importe leurs habiletés. À titre d’organisme centré sur la personne, nous considérons la diversité de notre communauté comme une source de force et de richesse et nous sommes heureux d’avoir l’occasion d’identifier, d’éliminer et d’empêcher la présence de barrières à l’accessibilité, conformément aux exigences de la Loi sur l’accessibilité pour les Manitobains.

Les barrières à l’accessibilité sont les obstacles qui peuvent être systémiques, technologiques, physiques ou architecturaux, liés à l’information, à la communication ou aux attitudes, qui font qu’il est difficile, ou parfois impossible, pour les gens qui ont des capacités différentes de participer pleinement à l’école, au travail ou aux situations sociales, ou de recevoir des services de santé.

Les barrières résultent généralement du fait que les besoins d’accessibilité ne sont pas pris en considération. Le comité de planification de l’accessibilité de l'ORS d’Entre-les-Lacs et de l’Est veut comprendre les barrières à l’accessibilité qui existent dans nos services et programmes de soins de santé, afin de déterminer les améliorations à faire.

Nous vous encourageons à participer à ce sondage anonyme pour nous aider à repérer les différents types d’obstacles, tant visibles qu’invisibles, et à remédier à la situation.

* 1. Veuillez indiquer si vous êtes : (facultatif)

Veuillez penser aux endroits où vous recevez ou accédez des services de soins de santé (ou fournissez des services de soins de santé si vous êtes employé de l'ORS d’Entre-les-Lacs et de l’Est), et choisir la réponse qui convient aux questions suivantes.

* 2. J’ai été victime ou témoin de barrières comportementales.
On entend par barrières comportementales le fait de traiter les personnes handicapées différemment des personnes qui n’ont pas de handicap (ex., s’adresser à l’accompagnateur parce qu’on présume que la personne handicapée n’est pas capable de comprendre; présumer qu’une personne qui a un trouble de la parole ou qui parle une langue différente ne peut pas nous comprendre; penser qu’une personne qui a une déficience intellectuelle ou un problème de santé mentale ne peut pas prendre de décisions, etc.).

* 3. J’ai été victime ou témoin de barrières à l’information et à la communication.
Ces barrières empêchent les personnes handicapées de facilement recevoir ou comprendre l’information fournie aux autres (ex., caractères trop petits pour être lus par une personne malvoyante; un système de diffusion publique qui n’avertit que les personnes qui peuvent entendre, etc.).

* 4. J’ai été victime ou témoin de barrières technologiques.
On parle de barrières technologiques quand la technologie ou la manière dont elle est utilisée n’est pas accessible (ex., sites Web non accessibles aux personnes qui sont aveugles ou qui utilisent un logiciel de lecture d’écran; accepter uniquement les inscriptions en ligne pour un programme, etc.).

* 5. J’ai été victime ou témoin de barrières systémiques.
Ces barrières sont les politiques, pratiques et procédures qui font que certaines personnes n’ont pas un accès égal ou sont exclues (ex., ne pas considérer les besoins des personnes handicapées dans la planification d’une activité; ne pas être conscient des politiques qui favorisent l’accessibilité, etc.).

* 6. J’ai été victime ou témoin de barrières physiques et architecturales.
Il s’agit des barrières dans le milieu qui empêchent physiquement l’accès des personnes handicapées aux installations (ex., ne pas pouvoir ouvrir une porte pour des raisons de mobilité ou de force réduite; allées rétrécies par des présentoirs ou du matériel et donc impassables pour les personnes qui utilisent une chaise roulante ou une marchette, trottoirs ou bords de trottoirs inégaux qui nuisent à la facilité d’accès, manque de stationnement accessible, etc.).

* 7. Dans le contexte d’un vaste éventail de besoins et de capacités, j’estime que je suis une personne aux prises avec des limitations relatives à l’accessibilité qui nécessitent des adaptations. (réponse facultative)

* 8. Choisissez vos 3 priorités pour notre plan d’accessibilité régional.

* 9. N’hésitez pas à nous faire part de toute autre information qui, à votre avis, pourrait aider le comité de planification de l’accessibilité de l'Office régional de la santé d’Entre-les-Lacs et de l’Est à élaborer le plan d’accessibilité de la région.

T